Atelier de formation des formateurs de 120 JV de la deuxième phase du PBF.

 

Le projet PBF « appui à la sécurité communautaire et cohésion sociale auprès des jeunes touchés par les conflits » est une réponse conjointe et collective du PNUD, UNFPA et du programme VNU aux défis actuels de crise politico-sécuritaire dans certaines Communes du territoire burundais les plus touchées par le conflit. La première phase de ce projet a été mise en œuvre depuis septembre 2016 et a été clôturée avec fin novembre 2017. Cette dernière a donné accès à la deuxième phase qui a débuté officiellement avec l’atelier de démarrage organisé le 19 octobre à Kirundo. Notons que cette deuxième phase « composante volontariat des jeunes » comprend en plus de la zone géographique d’intervention de la première phase à savoir les provinces de Bujumbura et de Bujumbura Mairie, celle de Bururi.

C’est dans cette optique qu’en dates du 21 au 23 Février 2018, une formation des formateurs des Jeunes volontaires du PBF de la deuxième phase a été organisée à Rumonge dans les enceintes de l’hôtel Tanganyika Lodge en faveur de 120 JV originaires des provinces de Bururi, Bujumbura Rural et Bujumbura Mairie.

Cet atelier de formation a démarré  officiellement par un discours de circonstance du Conseiller socio-culturel du gouverneur de Rumonge, un discours suivi par celui du chargé du Programme des VNU.

L’objectif général de cette formation était d’offrir aux 120 jeunes volontaires de la 2e phase du projet  une formation des formateurs sur les thématiques de cohésion sociale et de sécurité communautaire dans le cadre de la deuxième phase du projet PBF «Appui à la sécurité communautaire et cohésion sociale auprès des jeunes touchés par les conflits » des trois provinces Bujumbura, Mairie de Bujumbura et Bururi.

Parmi les résultats attendus au cours de cette formation, citons le renforcement des connaissances de ces 120 jeunes volontaires en cours de missions  sur les thématiques de cohésion sociale et de sécurité communautaire ainsi que des compétences méthodologiques d’animation et de sensibilisation communautaire de ces mêmes 120 jeunes volontaires qui furent également renforcées.

En ce qui concerne le déroulement de cette formation des formateurs, l’approche participative et interactive  à chaque session de formation fut utilisée  comme approche méthodologique.

En définitive, signalons que cette formation des formateurs fut dispensée par l’équipe technique du MJSC et des VNU sur les thématiques ci-après: les droits humains, la cohésion sociale, la résolution pacifique des conflits, l’engagement civique et l’éducation citoyenne, le développement professionnel et le genre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *