Rapport Annuel 2016 Signé

                         RAPPORT DU PROJET d’appui au programme national de volontariat des JEUNES AU Burundi

                                                                                     (Année 2016)

                        I  INTRODUCTION

 

Conformément aux orientations du document du projet d’appui au programme national de volontariat  des jeunes au Burundi, le PNUD et le programme VNU assisteront le gouvernement du Burundi dans:

(1) la mise en place d’un cadre légal nécessaire à l’ancrage et à la durabilité institutionnelle du soutien au volontariat national ;

2) la mise en place des instances de gestion et de pilotage du Programme de Volontariat National, au plan national et dans 3 provinces pilotes ;

(3) la mise en place d’un mécanisme d’appui et de valorisation des actions volontaires;

(4) le déploiement des jeunes volontaires dans les provinces pilotes. A cet effet, la programmation basée sur les résultats sera utilisée de façon intense afin de profiter des bonnes pratiques.

 

Les principales actions en 2016 ont  été les suivantes :

(i) Mettre en place le cadre légal du volontariat national ;

(ii) assurer le fonctionnement du Programme et mettre en place les services du Centre National de Volontariat des Jeunes au niveau national;

(iii) soutenir les initiatives du bénévolat associatif ;

(iv) assurer le suivi et l’accompagnement des jeunes volontaires et ;

(v) mettre en place une stratégie de communication et de mobilisation des ressources (techniques et financières) ;

(vi) mettre en œuvre les activités de suivi et d’évaluation du Programme.

I. Stratégie d’intervention et objectifs de la composante

 

La stratégie d’intervention du Programme national de volontariat des jeunes (PNVJ) s’appuie sur sa théorie du changement qui stipule : « En promouvant les opportunités de volontariat de la jeunesse, les jeunes hommes et femmes deviennent socialement et économiquement plus autonomes, motivés et compétents en tant qu’acteurs responsables du processus de cohésion sociale et de développement durable au niveau national ».

En effet, les opportunités de volontariat sont créées directement à travers des structures d’accueil ou indirectement à travers des initiatives parallèles comme le fonds de soutien au bénévolat associatif.

  1. Résultats attendus pour la période

 

  • Le parlement du Burundi approuve une loi posant les grandes lignes de la philosophie et des objectifs du PNVJ
  • Le cadre pour la gestion et la durabilité du PNVJ est crée
  • Le monde associatif dispose du « Fonds pour le soutien au bénévolat associatif »
  • 304 jeunes volontaires apportent une contribution aux efforts de développement et de cohésion sociale dans leurs communautés d’affectation

 

2. Bénéficiaires, groupes cibles et zones d’intervention de la composante/volet

 

Les actions visant l’atteinte des résultats dudit Programme sont mises en œuvre dans les provinces pilotes de Bujumbura, Ngozi et Gitega. Les bénéficiaires sont classées par catégorie suivantes :

 

Bénéficiaires directes :

  • 304 jeunes volontaires (40% filles et 60% garçons)

Bénéficiaires indirectes :

  • Structures d’accueil des jeunes volontaires
  • La population bénéficiaire des services des différentes structures d’accueils
  • Le Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Culture
  • Les organisations et leurs bénéficiaires qui ont bénéficié des initiatives du fond de soutien au bénévolat associatif (FSB)
  • La communauté en général

II CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE 

Après une année de crise politique, l’année 2016 a été caractérisé par une meilleure situation sécuritaire ce qui a permis la mise en œuvre des activités du programme dans les provinces pilotes de Gitega, Ngozi et Bujumbura.

Au niveau social et politique, les négociations sur la crise socio politique burundaise ont aussi été engagées sous la médiation régionale. L’économie a été caractérisée par la hausse des prix des produits de premières nécessités suite à la dépréciation de la monnaie nationale par rapport aux devises.

III – RESULTATS CLES DU PROJET

 

  1. Les résultats clés de la période

 

Progrès vers le produit 1 : Le Burundi dispose d’un cadre légal nécessaire à l’ancrage et à la durabilité institutionnelle du soutien au Volontariat National.

  • Un avant-projet de loi sur le volontariat national est disponible.Le projet de loi est déjà analysé et approuvé par le Conseil des Ministres et a été transmis au parlement pour analyse et adoption.

 

Progrès vers le produit 2 : Le Gouvernement met en place les instances de gestion et de pilotage du Programme National de Volontariat des Jeunes (PNVJ), au plan national et dans 3 Provinces pilotes.

  • Le cadre pour la gestion et la durabilité du PNVJ est créé.
  • En effet, le comité de pilotage est fonctionnel et l’équipe technique de gestion est au complet avec les 11 membres (27% sont les femmes et 73% sont les hommes). Tous les membres de l’équipe technique ont une expérience préalable dans le volontariat.

Les trois services de proximités du volontariat dans les trois provinces pilotes sont fonctionnels.

  • Il existe des outils de gestion du PNVJ et un rapport d’Etude comparative sur le montage juridique du Centre National du Volontariat des Jeunes.

 

Progrès vers le produit 3 : Les acteurs du bénévolat et du volontariat au Burundi disposent d’un mécanisme d’appui et de valorisation des actions volontaires.

  • Le monde associatif dispose du « Fonds pour le soutien au bénévolat associatif ». En effet, 11 associations (donc 03 sont les organisations des femmes) ont été sélectionnées et 10 ont mis en œuvre des activités et les bénéficiaires sont satisfaits par l’apport de ces initiatives dans leurs communautés.

 

Progrès vers le produit 4 :

Des jeunes volontaires sont déployés dans les provinces pilotes.

  • A travers 3 promotions, 304 jeunes volontaires (donc 40% sont les filles et 60% les garçons) ont apporté une contribution aux efforts de développement et de cohésion sociale dans leurs communautés d’affectation. La première etla deuxième promotion de 254 jeunes volontaires ont terminé la mission de volontariat et des certificats de fin de mission et passeports de compétences leur ont été également délivrés.
  • A travers les témoignages de certaines structures d’accueil, le niveau de satisfaction est élevé pour les actions qu’offrent les jeunes volontaires.
a) Success story de la Période :

« En promouvant les opportunités de volontariat de la jeunesse, les jeunes hommes et femmes deviennent socialement et économiquement plus autonomes, motivés et compétents en tant qu’acteurs du processus de cohésion sociale et de développement durable au niveau national ». Telle est la théorie du changement du PNVJ.

 

Le Programme National de Volontariat des Jeunes (PNVJ) au Burundi vise l’amélioration de l’accès des jeunes Burundais aux opportunités de participation dans les initiatives de développement et de cohésion sociale. Ainsi par exemple, les jeunes sont mobilisés et déployés dans les différents domaines de développement économique du Pays pour servir la communauté.

 

 

 

Secteur d’activité Bénéficiaires  Total Principales activités réalisées
H F Minorité
AGRI ELEVAGE 16531 7619 33 24150  Sensibiliser la population aux traçages des courbes de niveau

Lutte contre les maladies des plantes et des animaux

A la création des coopératives d’épargne pour l’auto développement

Education 6633 5466 13 12099 Encadre et enseigner les élèves
PSYCHOSOCIAL 768 985 3 1753  Ecoute, orientation, conseilling and visite à domicile…
APPUI INSTITUTIONNEL 15726 9158 321 24884  Enregistrement des naissance, recouvrement des impôts, classement des dossiers administratifs…
SANTE 24004 37272 1051 61276  Accueil, Consultations curatives et différents services offerts par les structures de soins
Assistance juridique 7122 6280 2 13402  Accueil, classements des dossiers des justiciables, dactylographie des copies de jugements…
DEVELOPPEMENT ET ENVIRONNEMENT 3535 2060 4 5595  Sensibilisation et formation à la protection de l’environnement et préservation de la nature
COHESION SOCIALE 617 1323 2 1940  Formation et sensibilisation sur les thématiques de la cohésion sociale et accompagnement de la population dans les actions de développement communautaire
TIC 6532 563 2 7095 Formation sur les notions de base de l’informatique
ENCADREMENT DES JEUNES 3513 2583 1 6096  Encadrement sportif et culturels

Formation des jeunes

Promotion du volontariat à travers la création des clubs

Promotion du volontariat à travers le FSB 2540 2460 50 5000  Elevage des poules

Elevages des lapins

Sensibilisation à la création des AGRs

Elevage des porcs

Total 84981 73309 1482 163290

 

Selon les témoignages recueillis au cours des différentes missions de suivi et des réunions de partenariats. Les jeunes volontaires, les structures d’accueil et la population bénéficiaire ont exprimé leur sentiment de satisfaction en rapport aux actions des jeunes volontaires dans leur milieu d’affectation. En effet, plus de 163290 bénéficiaires au cours de cette année se sentent servis et appuyés par le service de volontariat au Burundi.

 

  1. Résumé succinct des activités de la période:

 

Au cours cette Année 2016, le Programme National de Volontariat des Jeunes et conformément aux orientations du document de projet a mis en œuvre des activités qui s’inscrivent dans le cadre de : 

  • La mise en place d’un cadre légal nécessaire à l’ancrage et à la durabilité institutionnelle du soutien au volontariat national ; 2) la mise en place des instances de gestion et de pilotage du Programme de Volontariat National, au plan national et dans 3 provinces pilotes ; (3) la mise en place d’un mécanisme d’appui et de valorisation des actions volontaires ; (4) le déploiement des jeunes volontaires dans les provinces pilotes.

 

  1. Les activités non prévues dans le PTA

 

Durant cette année, l’équipe PNVJ a participé dans le processus de lancement et de mise en œuvre du projet PBF phase III sur le volet promotion du volontariat des jeunes mais n’a pas eu d’impact dans la mise en œuvre du PTA 2016.

 

  1. Contributions du projet aux résultats d’IWP (Integrated Work Plan)

 

  • A travers le Programme National de Volontariat des Jeunes, 160 emplois ont été créés par la jeunesse donc 30 emplois directs et 130 emplois indirects.
  • 60 opportunités de volontariat des jeunes ont été identifiées dans la province de Bujumbura Rural dans le cadre du projet PBF liés à la sécurité communautaire et la cohésion sociale.
  1. Genre (résultats)

 

Le programme national de volontariat des jeunes tient compte de l’égalité du genre dans toutes ces actions

 

  • L’avant-projet de loi tient compte du genre
  • Le comité de pilotage est fonctionnel et l’équipe technique de gestion est au complet avec les 11 membres (27% sont les femmes et 73% sont les hommes).
  • 3 Organisations de femmes soit (27%) ont été retenue pour l’initiative fond de soutien au bénévolat parmi les 11 qui avaient été sélectionnées
  • A travers 3 promotions, 304 jeunes volontaires mobilisés et affectés par le Programme National de Volontariat des Jeunes ont été identifiés en tenant compte de l’égalité dugenre et du respect de la minorité (60% garçons et 40 % filles).

 

IV. DEFIS MAJEURS ET LEÇONS APPRISES

  1. Défis majeurs

 

  • La lenteur administrative et législative a fait que le projet de loi n’a pas été analysé et adopté par le parlement au cours de cette année ce qui a freiné les actions du programme, dans la mise en place du Centre national de volontariat au Burundi.
  • Manque de moyens de déplacement pour assurer la coordination régulière des activités des jeunes au niveau de la coordination provinciale
  • Insuffisance du personnel expérimenté dans la mobilisation des volontaires en ligne ce qui a retardé la mise en œuvre des activités qui étaient prévues à travers cette modalité.

 

  1. Leçons apprises
  • En vue d’accélérer le processus d’adoption de la loi sur le volontariat, il y a nécessité de renforcer les activités de plaidoyer, de visibilité et de sensibilisation à travers les plates formes de communications existantes (site web, page Facebook, le service du volontariat en ligne…)
  • La mobilisation de jeunes volontaires a permis à ce que les associations/organisations puissent atteindre un grand nombre de bénéficiaires.,
  • Le Fonds de Soutien au Bénévolat associatif est un moyen de créer plusieurs opportunités de volontariat/bénévolat dans les communautés.
  • Les activités de formation ont augmenté le degré de confiance, les capacités professionnelles et l’esprit d’initiative chez les jeunes volontaires.
  • La communication et le suivi efficace sont des outils essentiels pour garantir le succès des actions du Programme. La stratégie de suivi et de communication axée sur les grandes réalisations du Programme a été développées mais aussi 186 partenariats et les collaborations pour sa pérennisation ont été initiées.
  • Il y a aussi une nécessité d’organiser régulièrement des réunions avec les partenaires de mise en œuvre. Cela permettra à ce que les engagements soient respectés afin d’éviter le risque de baisse de qualité de mise en œuvre du PNVJ.
  • En vue de rendre plus visibles ses actions, le PNVJ aurait dû alimenter régulièrement les outils de communication et associer les médias.

V. ANALYSE ET GESTION DES RISQUES 

 

Durant cette période de rapport les risques identifiées et les réponses y apportés sont les suivants :

 

  • Lenteur dans le processus d’adoption et de signature du projet de loi

 

Le projet de loi sur le volontariat n’a pas été analysé et adopté cette année. Mais les services du Ministère ont toujours effectué le suivi du dossier après que son projet ait été analysé et approuvé par le Conseil des Ministres.  Ce projet de loi a été transmis dans la commission parlementaire et sera analysé par le parlement au cours du 1er trimestre 2017.

 

  • Non-respect des clauses du contrat par les organisations bénéficiaires des initiatives du FSB

Lors des missions de suivi sur terrain, nous avons constaté qu’il y a des organisations qui n’avaient pas de capacités techniques et organisationnelles suffisantes pour la mise en œuvre du FSB bien qu’elles eussent déclaré en avoir lors des descentes d’évaluation des capacités par l’équipe du Programme. Pour la suite, Il sera nécessaire de renforcer les capacités de ces organisations afin d’éviter les lacunes constatées et les retards dans la production de rapports narratifs et financiers.

VI. Partenariats et mobilisation des ressources

 

 Dans le cadre de la mobilisation des ressources le programme national de volontariat des jeunes   a déjà élaboré un plan de maximisation et de durabilité financière et le cadre de résultats en vue de la pérennisation des acquis et/ou des leçons apprises du programme, l’autorité ministérielle en fait usage comme outil de plaidoyer dans le cadre de la mobilisation des partenaires techniques et financiers pour la pérennisation du PNVJ.

En outre, dans le cadre de l’identification de l’environnement macro qu’évolue le programme de volontariat des jeunes des potentiels des partenaires ont été consultés au moment du processus de l’élaboration du plan de maximisation et de durabilité financière, 11 organisations œuvrant dans le domaine de la jeunesse (American Friends Services, KIYO, CORD, SOS …)   ont été identifiées pour voir comment le PNVJ peut nouer des partenariats avec elles en vue d’étendre nos actions dans d’autres provinces.

VII.  SUIVI ET EVALUATION 

Le Programme National de Volontariat des Jeunes dans le cadre de la coordination de ses actions auprès des structures d’accueil, des organisations bénéficiaires du Fond de soutien au bénévolat, des jeunes volontaires et de ses unités décentralisées dans les provinces de Gitega, Ngozi et Bujumbura organise régulièrement des missions de suivi pour s’enquérir de l’état d’avancement ou progrès des activités des jeunes volontaires par rapport à leur cahier de charge,  du niveau d’appréciation, de la régularité de rapportage, les risques, les problèmes, les solutions, les leçons apprises et les recommandations ainsi que la prise en compte des dimensions transversales.

Il ressort de toutes ces missions que le service de volontariat est bien apprécié par tous les partenaires de mise en œuvre et par la communauté bénéficiaire.

VIII.  RECOMMANDATIONS ET PERSPECTIVES

 

Les priorités du Programme National de Volontariat des Jeunes pour l’année prochaine sera de s’assurer de la disponibilité du cadre légale régissant le volontariat avant la fin du premier trimestre et mettre en œuvre toutes les activités prévues dans le Plan de Travail Annuel 2017 vers l’atteintes des résultats qui vont permettre l’appropriation nationale de tous les aspects du programme à partir de 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *